jump to navigation

L’activisme de Breton agace les députés UMP* … et moi aussi d’ailleurs :-) décembre 21, 2006

Posted by jmplanche in Attention danger !, Chronique, LDP.
trackback

*le figaro du 20/12/06 …

Dites … c’est vrai que c’est en train de passer ce truc de « oufff » ?

Bon, je suis rassuré, 🙂 il y a un pilote ou plutôt des pilotes dans l’avion … :

  • Raymond Viricelle, ancien avocat général à la Cour de cassation,
  • Claude Bébéar, président du conseil de surveillance d’Axa,
  • François Auvigne, ancien directeur de cabinet de Christian Sautter, ministre socialiste de l’Economie en 1999-2000.

Des gens qui connaissent bien l’économie, la sociologie et l’entreprise … toutes les entreprises … alors j’espère qu’ils ne perdront pas de vue :

  • le coté dangeureusement dé-responsabilisant de la mesure. Je n’ai jamais voulu mensualiser mon impôt, de peur que l’on se trompe pour moi et de laisser un droit infini à tirer sur mon compte en banque. Mais surtout parce que je pense que nous devons VOIR l’impôt. Le voir tous les mois, c’est déjà le perdre du vue. Il nous faut comprendre ce que le modèle Français nous coûte et les sacrifices que nous devons faire pour l’assumer. Ceci nous permet alors de mieux mesurer la chance que nous avons de vivre dans un pays où il ne fait pas si mauvais vivre … et part là même d’interpeler un agent de l’état maltraitant son véhicule de fonction en lui rappelant que sa voiture … c’est aussi un peu la notre 🙂
  • le coût et le danger pour les entreprises, en première ligne entre les contribuables et l’état pour assurer le travail de collecte que ce dernier n’entend plus faire. On serait aux Etats-Unis, je suis sur qu’une startup se serait créé pour contre balancer les défaillances ou la mutation souhaitée de l’état. Mais on est en France, alors on réfléchit à proposer une mesure Jacobine de plus encore plus sournoise que le coupcoût du « partage du travail » et des 35 heures.

Bref, j’espère que les trois sages vont comprendre et anticiper les mutations que ce genre de mesure risque d’entrainer. Malheureusement je n’en vois pas un qui sait ce qu’est une PME … et les coûts induits de cette intermédiation non rémunérée et non souhaitée !

Par ailleurs, vous imaginez le jour où il va falloir expliquer cela aux salariés et aider à gérer la crise … on me dira que nous aurons un an pour le préparer et « mettre de coté » … mais on connait la nature humaine et il faudra d’une façon ou d’une autre gérer le problème de gens qui verront leur salaire s’amputer directement de 20, 30, 40% … On nous a déjà fait le coup de l’euro, maintenant les prix semblent deux fois plus cher qu’avant … et bientôt on va sembler gagner deux fois moins. Je dis sembler car je ne veux par entrer dans la polémique. Certains diront que les prix n’ont que faiblement évolués … moi je dis que quand on doit aller se sustenter dans une gargotte Parisienne et que l’on doit payer au moins 20 € pour un truc qui coutait avant 30 francs au maximum … c’est qu’il y a un vrai problème.

Bon, vous l’avez compris, je suis contre, 1000 fois contre le prélèvement à la source qui tient plus de la notion d’optimisation de tableau excel et de prédictibilité de revenu que de vraie mesure pour faire bouger les choses. Mais ce qui m’étonne, encore plus, ce sont les réactions des politiques … de la gauche bien inspirée, à la droite qui ne veut pas perdre ses acquis sociaux* … c’est CONSTERNANT.

* je n’ai pas trouvé sur Internet, aussi je préfère citer ce que j’ai lu : Alain Marsaud « c’est inopportun. On aimerait que nos dirigeants aient un peu plus le sens de la politique et n’oublient pas que nous sommes candidats aux législatives »

Tiens et pendant que j’en suis aux citations, devinez de qui est celle là : La retenue à la source «n’est pas qu’une technique de recouvrement de l’impôt: c’est aussi un autre rapport au temps et à la fiscalité qui établira un équilibre nouveau entre salariés, employeurs et administration».

Ca c’est sûr … un équilibre nouveau … mettre les entreprises en intermédiation entre le salarié et l’administration, c’est un nouveau rapport au temps. Les entreprises vont dans quelque temps avoir un pouvoir exceptionnel entre les mains … je propose en 2011 de réfléchir à une grêve de l’impôt, de tous les impôts que collectent ou financent les entreprises, pour l’état, pour demander que ce travail soit rémunéré … 10% (comme les pénalités de l’état, pour un vrai travail celui là) des sommes collectées, de toutes les sommes collectées. 🙂

Tiens, ça me fait penser que je dois vous parler de la piscine de puteaux et des taxes professionnelles … comment cela aucun rapport, mais si … j’ai pu nager dans une eau à 32° ce dernier WE grâce à mes impôts … entre autre … ma modeste entreprise « contribue » à hauteur de 500.000 € à la gabgie, alors je peux en profiter un peu, non ? par contre coté développement durable, c’est quand même un peu moins fun … on en reparlera.

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :