jump to navigation

Quand la panthère rose s’emmele octobre 21, 2011

Posted by jmplanche in Journal de bord, Note du jour.
trackback

Et bien moi aussi je revendique mon droit à produire des titres provocateurs (voir stupides). Franchement, « la déculotté à des pédophiles », c’était pas mal dans le genre.

Le sujet m’étant cher, je me suis senti obligé de lire et ensuite un curieux sentiment d’occasion manquée s’est fait jour :

  1. D’un coté la joie … enfin la société civile s’organise et s’en va t’en guerre. Il faut que ces pédophiles tremblent. Il faut leur mettre la peur au ventre, qui seule pourra peut être réguler leurs pulsions et/ou leurs cupidités et leur folie. Il faut que derrière chaque pseudo d’enfant, on craigne de se retrouver en face du 46 fillettes de Marcel, Gendarme de son état, 95 kg tout mouillé et pas vraiment l’âme badine. Il faut que ces malades (on va conserver un vocabulaire châtié et à la limite non définitif, un malade pouvant se soigner) tremblent au risque qu’un plus « fort » techniquement ne divulgue ces petits secrets  et ne les expose jusqu’à leur plus proche entourage.
  2. Par contre, y aller avec ses gros sabots, pulvériser la ruche, est-il la meilleure façon d’attraper les abeilles ? J’espère que tout un travail de long terme d’enquêteurs n’a pas été mis à mal par cette initiative.J’espère que les Anonymous vont pouvoir collaborer avec la justice pour lui fournir les preuves (mais pourra t’on encore parler de preuve) qui permettront de faire quelque chose d’efficace … et que la plupart ne recommenceront pas juste un peu plus loin. J’espère que tout ceci ne va pas se finir dans une justice à la petite semaine ou certains se sentiront l’âme vengeresse et ne reproduisent un mauvais « Kick Ass ». (je parle du film)

And so what me direz vous ?

Et bien je vais m’attacher dans cette nouvelle version de mon blog à tenter de répondre aux questions soulevées. L’heure n’est plus à tenter de prévenir, d’évangéliser, d’informer … l’heure est à la réalisation, à l’action.

Fallait-il que les Anonymous ne fassent rien ?

Non, bien sûr. Je salue cette prise de conscience qui se doit d’être éclairée pour être dans l’action « juste ». (ie: utile au delà du nécessaire sursaut « citoyen ») Eclairée et perméable à la société civile ! (et vice versa … la société civile se doit d’être perméable ou du moins en capacité de recevoir ce genre d’actions). Je ne suis pas clair ? Alors soyons précis. La réponse de la société ne doit pas être dans le déni ou dans le procès trop souvent systématique à ce genre d’actions. Tout comme à l’inverse, si l’on veut être respecté, il faut être un minimum respectable et ne pas faire n’importe quoi.

Faut-il laisser nos « gendarmes » faire le travail et s’arroger le monopole des solutions à apporter ?

Non, bien sûr. Le problème et les enjeux sont si important que toute aide est FORCEMENT  la bienvenue. Nous le savons tous (sauf une certaine ministre qui a tenu des propos contraire et qui s’est faite recadrer par le chef des gendarmes compétents), que les moyens des enquêteurs sont insuffisants.

Alors l’heure n’est elle pas à une meilleure organisation de ce que j’appelle :

  • les professionnels de la profession, qui agissent dans le cadre de la loi, de façon classique et déterminée, dans la durée,
  • et les amateurs éclairés … et quand je dis amateurs, je souhaite redonner toutes ses lettres de noblesses à ce terme. Il y a souvent tout autant de compétence, si ce n’est plus, dans un amateur animé par sa passion que dans un spécialiste « professionnel », payé pour. Si certains n’en sont pas convaincus, il suffit alors de considérer le problème sous l’angle de la volumétrie …

N’aurait-il pas été préférable que les anonymous conservent tout ceci secret et transmettent à la justice où aux services concernés de chaque pays, toutes les informations recueillies ?
Mais dans l’entre temps, pour éviter l’enlisement, voir pire, il faut bien leur reconnaitre aussi le droit de publication « éclairé » et intelligent, si rien ne se passe et que les priorités semblent ailleurs.

Publicités

Commentaires»

1. Michel Guillou - octobre 21, 2011

Bien sûr, l’affaire est exemplaire et j’apprécie le commentaire…

Mais… était-il besoin d’y revenir ? Tout avait été dit déjà sur le sujet… ou presque. Je t’avoue que j’ai de plus en plus de mal quand le sujet des pédophiles revient sur le tapis, quand il s’agit d’Internet, bien sûr…

Tout cela donne du blé à moudre à tous les zozos mercantis de la peur et de la diabolisation, mercantis de l’entreprise et de la politique, hein… souvent bizarrement associés d’ailleurs.

M’enfin… (© Gaston).

2. jmp - octobre 21, 2011

@Gaston 😉 : « Mais… était-il besoin d’y revenir ? » ..
Je pense qu’il le fallait. Tu as raison, tout a déjà été dit … dans nos milieux. Mais il semble, à la vue de cet article, tout de même un peu court, qu’il faille quand même tenter de raison garder.
Oui, on va leur péter la tête … mais avec ordre et méthode 😉 (je parle des pédophiles, bien sûr, pas des Anonymous ;-))) )

3. Benjamin Bayart - octobre 21, 2011

Juste un petit message pour saluer le retour à la vie de jmp.net, et pour t’indiquer que le premier lien dans ton article n’est pas bon (un http en double…).

4. jmp - octobre 21, 2011

@Benj : Merci Msieur … corrigé


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :