jump to navigation

Culture, filtrage, Internet et croquettes indigestes novembre 20, 2011

Posted by jmplanche in Journal de bord, Note du jour.
trackback

Parfois le hasard fait mal les choses et souvent, le « ciblage publicitaire » encore plus. Voyez-sur quoi je suis tombé à la lecture d’un article du Post, mentionnant le discours du Président de la République, lors du forum sur la « Culture à l’ère du numérique » en Avignon.

Je me demande quand même si le hasard, en fait, ne ferait pas bien les choses, tant j’ai l’impression que nous frisons l’indigestion, quant on nous dit :

– Sans contenu culturel qu’est qui reste dans Internet ?

  • Qu’est ce qui fait la richesse l’attractivité d’Internet si ce n’est les contenus ?

– Qui paye les infrastructures qui permettent à Internet de vous relier si ce n’est l’état donc le contribuable ?

  • Le jour où il n’y aura plus de musique, de cinéma, d’écrivains .. qu’est ce que votre génération ira chercher sur Internet ?

A toutes ces questions, j’ai bien sûr des réponses … mais des réponses que je sens différentes des conseillers qu’écoute le Président.

On sait le Président trop intelligent pour ne pas comprendre :

Que l’Internet, même sans « contenus » se développera. Comme je le faisais remarquer à une tirade de M. Messier, du coté des années 1998 et qui disait que « les tuyaux sans contenu, cela sonne creux » :

L’Internet, même sans contenu se développera

En effet, l’Internet, ce n’est pas un site Web, ce n’est pas le moyen de voir ce que l’industrie, sous prétexte de « business géographique » et de « chronologie des médias », nous refuse, ce n’est pas Facebook, ni Google, ni Wikileaks ou autre. L’Internet n’est pas un réseau de diffusion, qui serait l’enjeu de quelques-un pour s’en assurer le monopole.

L’Internet est un réseau d’échange servant avant tout aux communications et aux services.
Nous sommes maintenant complètement « baignés » dans cette « atmosphère IP« , qui fait que ce n’est plus seulement notre sphère « culturelle » qui est impactée, mais toute notre vie : économique, intellectuelle, … existentielle, en un mot. L’Internet est à lui seul technique ET culturel. Il est le tout et en même temps, il n’est rien et fragile en n’étant que le support inspiré, pétri de notions de « biens communs ».
Cela fait 20 ans qu’on le répète et qu’on semble ne pas nous entendre !

A la vue de tout ce qu’à dit le Président (à Avignon … plus d’une heure d’intervention quand même) et dont je partage l’essentiel, j’en arrive à la conclusion qu’en ce qui concerne l’Internet, ce n’est pas un problème de raisonnement et de ne pas vouloir comprendre … c’est juste un problème d’information.
On peut largement imaginer que sa bande passante personnelle soit plus qu’occupée et que ces sujets, majeurs pour nous, ne soient, malheureusement, légèrement moins prioritaires que d’autres. Cela va donc aller de mieux en mieux, au fur et à mesure que le sens va émerger du bruit. Et on a déjà beaucoup progressé et que certains qui se reconnaîtront ici en soient remerciés.

Indigestion par les conséquences d’une volonté de contrôle

Je vais faire bref car nous préparons beaucoup de choses sur le sujet. On l’a dit et répété. Oui il y a un problème, oui la réponse pourrait s’apparenter à du « filtrage », mais :

  • non, il ne peut s’agire d’épuration, voir de « rendre civilisé »,
  •  non, le filtrage de l’Internet lui même, n’est pas la solution,
  • non, on ne peut faire le bonheur du peuple contre lui même,
  • oui, vouloir imposer ce filtrage risque de transformer dangereusement l’Internet dans sa structure, dans sa nature et dans ses bénéfices, théoriquement ouverts à tous,
  • non, il n’est pas dit que le dispositif et le modèle de société qui se dessine sous ce contrôle généralisé ne se retourne pas rapidement à l’encontre de leur instigateurs (et leurs conseillers qui pour une fois seront bien les payeurs)

Et non … le contrôle pour le contrôle ne résoudra rien et pire même posera encore plus de problème … jusqu’à une annonce, dont je sais déjà que la plupart tenteront de minimiser la portée, voir essayeront de trouver des parades … mais qui n’en est pas moins « indigeste » pour autant.

Et si nous tentions autre chose ?

Et si le problème venant de l’Internet, on demandait à ceux qui en viennent aussi, comment ils feraient pour apporter des pistes de résolution ? Pas de nouvelles oppositions sclérosantes, mais juste des idées nouvelles, une sorte de plan B.

Et si c’était même en train d’être pensé, réfléchit, discuté … et que c’était même tout proche de pouvoir être présenté ?
J’espère juste que les positions des uns et des autres ne seront pas devenues telles que les cicatrices feraient oublié ce qui rassemble et les buts que l’on poursuit. J’espère juste que ce n’est pas trop tard, mais, vous connaissez la devise de mon blog : « Never give Up » !

Publicités

Commentaires»

1. Benoit Felten - novembre 24, 2011

La lecture de l’excellent article d’Andrew Odlyzko « Content is Not King » devrait être obligatoire pour toute personne désirant « légiférer » sur la problématique internet et contenus. Il démonte avec brio un nombre de conceptions erronées sur le sujet. Ca a été écrit en 2011, ça reste d’actualité.

Le lien: http://www.dtc.umn.edu/~odlyzko/doc/history.communications2.pdf

2. Actus Généralistes 2011 S47 | La Mare du Gof - novembre 27, 2011

[…] Billets en relation : 20/11/2011. Culture, filtrage, Internet et croquettes indigestes : http://www.jmp.net/2011/11/des-croquettes-indigestes/ 24/11/2011. Une Hadopi 3 contre le streaming déjà enterrée par l’Europe ? : […]

3. Godvicienneo - novembre 29, 2011

La Censure s’impose sur le Net… Sauf que maintenant y a le Web.3.0 en Peer2Peer dénué de Censure, ni Modération, ni Big Brother, car les @Internautes communiquent entres eux SANS Site Web ! Va t’en censurer le P2P ! hihihi….
Essayez ça par exemple: http://3Webee.net/fr/


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :