jump to navigation

Les illusions perdues sont des vérités trouvées décembre 8, 2011

Posted by jmplanche in Journal de bord, Note du jour.
trackback

Une pensée d’Eduard D. Dekker, aka Multatuli, ce matin, en découvrant la défense de l’un des responsables d’Amesys, dont on ne peut qu’excuser son directeur commercial de ne pas être un grand stratège. Honnêtement, j’ai eu peine. Ayant plus l’habitude de défendre la veuve et l’orphelin que de crier avec les loups, j’ai voulu apporter ma contribution à leur « gestion de crise ». (notez les guillemets)

Franchement, quant on en est là, la situation est perdue et comme je le mentionne en titre … on pourrait essayer d’en faire vérité. 😉
Aussi, je ne vois que deux stratégies pour qu’ils s’en sortent. Mais VITE, car elles n’étaient valables qu’hier. Plus la prise de parole est lourde, plus on découvre de choses, plus on s’enfonce en n’ayant pas les bons conseillers autour de soi, plus la stratégie méritera d’être revue, voir repensée complètement et plus cela coutera cher :

  1. AVOUER : … « oui, on a fourni la technologie. Non la technologie n’est pas mauvaise en soi (hummm, sur ce coup là, je me force), il n’y a que les usages qu’on en fait qui sont condamnable ou pas. Hors, dans les pays où ces usages ont été faits, n’y avait-il pas forcément assentiment des autorités en place ? OUI, on sera plus regardant par la suite …nous ne vendrons plus que dans démocraties proclamées depuis plus de 24h ».
  2. S’EXCUSER : … « oui, on a fourni la technologie. Que voulez vous, c’est dans nos gènes. L’excellence du travail de l’ingénieur Français avait demandée et nous ne pouvions pas refuser. Cela a créé beaucoup d’emplois et participé à l’image de la France à l’international. Nous n’avons rien fait de plus que de concevoir la technologie et nous nous excusons des conséquences éventuelles. Nous ne vendrons plus aux dictatures de plus de 40 ans d’âge ».

Il y aurait bien une troisième solution … celle de retrouver du sens et de la conscience. Celle de ne pas accepter de faire n’importe quoi et laisser faire. Celle de ne pas se laisser séduire par les ors des gouvernants. Celle de dire NON. Au moins, j’espère que si mon métier (la technologie, les réseaux, l’informatique) ne sait pas dire non, les politiques feront raison garder et assimileront vraiment ces technologies intrusives comme des armes de Xième catégorie pour en empêcher l’export et l’usage en France … sauf si les politiques se mouillent  personnellement … et on aura les noms !

PS:  Multatuli Amesys … en latin, multa tuli : « j’ai beaucoup souffert » … NDLR : c’est pire ailleurs

Pour mieux comprendre : ici, ici, ici et . OK, c’est à charge, mais pour ma défense, je n’ai pas trouvé « à décharge ». (UTA, on n’oubliera pas et il y a des limites à tout, même au « business« )

crédit photo

Publicités

Commentaires»

1. Longuet, Sarkozy, et l’alibi de la Libye | BUG BROTHER - janvier 17, 2012

[…] lorsque l'on est pris la main dans le pot de confiture, il ne sert à rien de nier. Cette attitude ne peut, a contrario, que se retourner contre celui qui nie. Gérard Longuet ont […]

2. Commentaire littéral de Introspection - MichelB - Le journal de Personne - août 17, 2013

[…] 4) « Les illusions perdues sont des vérités trouvées » « Aussi, je ne vois que deux stratégies pour qu’ils s’en sortent. Mais VITE, car elles n’étaient valables qu’hier. » http://www.jmp.net/2011/12/les-illusions-perdues-sont-des-verites-trouvees/ […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :