jump to navigation

Série : Comment manipuler le futur janvier 24, 2013

Posted by jmplanche in Journal de bord, Note du jour.
trackback

1er d’une grande série je l’espère, aujourd’hui, une petite leçon de chose autour de la bourse et des petits arrangements entre grands amis pour parvenir à gagner, que les cours montent ou baissent, qu’importe et souvent au détriment des entreprises.

Pour illustration, plutôt que de prendre une entreprise compliquée, avec un besoin véritable d’analyse, nous allons prendre une société au dessus de tous soupçons, assise sur un tas d’or, d’innovations, de potentiel, de savoir faire et qui même couchée devrait courir beaucoup plus vite que l’ensemble de ses concurrents : Apple

Ce matin, catastrophe, on se demande si « le marché croit encore à Apple ». Pardon, soyons précis, tellement la question est orientée, au cas où nous n’aurions pas compris : le marché NE croit t’il PLUS à Apple« .

Enorme, non ?

C’est la castatrophe (exogène, bien sûr, car je ne suis pas certain que les « contre performances » d’Apple y soient pour quelque chose, mais nous y reviendrons)
« L’action Apple a chuté de 25% depuis le mois de septembre et la compagnie a perdu 170 milliards de dollars de sa valeur sur le marché ». Au secours, c’est la fin du monde !!  Et oui, ma bonne dame, 170 milliards de dollars, c’est quand même beaucoup d’argent … et beaucoup d’illusions perdues. Il va bien falloir que quelqu’un paye. Et évidemment, le capitalisme au visage anonyme, comme on dit maintenant, de demander du sang … celui de Captain Cook, comme au bon vieux temps de la flibuste.

Scénario bien connu pour parvenir, oh surprise, quand de façon faciale, quelques ajustements ont été faits, à base de très gros chèques, pour voir repartir à la hausse un cours de bourse. (ie: ne pleurez pas trop vite sur les têtes qui seront coupées … entre amis et avec un peu d’argent, tout devrait bien se finir). Et qui permettra à ceux qui auraient acheté au bon moment … de s’en remettre plein les poches.

A bien revoir les Wall Street et surtout le 1, à voir la façon schizophrénique de fouiller les poubelles pour parvenir à prendre 5 mn d’avance sur une variation de 0,05$ l’action, on peut se dire qu’en 26 ans, le monde de la finance a du faire beaucoup de progrès. Oui, me direz vous, maintenant, c’est l’ère du fast trading ou à coup de nano secondes, on tente d’anticiper dans un bras de fer électronique sur les réactions bovines des autres, voir d’imprimer le mouvement. Mais pas seulement, les vieilles méthodes recettes, fonctionnent toujours.

Le mot est lâché … le mouvement.

Le mouvement, fut t’il stupide, est le moteur essentiel de ces acteurs qui ne créent pas de valeur, ils jouent dans un jeu entropique à somme nulle car il faut bien au final un perdant. Oh je sais, vous allez me dire que ce n’est pas vrai. Il faut bien de temps en temps imprimer un peu plus de monnaie, quand l’argent ne peut plus venir assez vite de notre poche, à nous cupides individus. Nous les dindons de la farce qui ne voyons pas que souvent quand le marché nous explique qu’il faut vendre, c’est que d’autres sont déjà à la manoeuvre pour acheter et c’est trop tard. A nous les petits, qui sommes exclus de ces grandes et même petites manoeuvres. Et même de nos propres manoeuvres parfois, à coup de term sheet et de lock up imposés. Nous sommes exclus car nous n’avons que notre volonté de soutenir une entreprise, nos intuitions, notre regard objectif … qui malheureusement ne peut pas durablement avoir raison « contre » le marché.
Qui a dit #geonpi ?

Bref, qu’est ce que veut dire mon billet un peu décousu … rien … rien. Dormez tranquille. Apple va bien, vous aurez vos iBidules, cela ne fait aucun doute et vos économies sont toujours autant en danger car rien ne change. Pour que certains s’en mettent plein les poches, il faut qu’ils parient sur la montée du titre d’Apple … ou sa descente. Mais quand il ne se passe rien, c’est le pire. Et cela ne reste jamais ainsi bien longtemps. Plus que jamais, je préfère à « les arbres ne montent pas jusqu’au ciel » :

« il faut se méfier de l’eau qui dort. »

 

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :