jump to navigation

Après les Google Glass et le Mac Monocle : l’iStick mai 7, 2013

Posted by jmplanche in Journal de bord, Note du jour.
trackback

Si vous me lisez en ce moment et que vous vivez sur la planète terre, vous ne pouvez pas ne pas avoir entendu parlé de la nouvelle mode, poussée par les chantres d’une gadgétisation à l’extrême, à forte capacité de monétisation : les Google Glass.

Je pense que si j’avais eu 12 ans en 2013, je n’aurais rêvé que de cela. Aussi, quand @PierreCol nous a passé l’info via twitter, j’ai été très heureux de voir qu’il allait y avoir une réponse d’Apple aux lunettes de Google : le Mac Monocle (TM)

Et oui, les « grands du numérique », comme « ils » disent, poussés par #lesFinanciers qui trouvent qu’ils « s’encroutent » et ne proposent plus le prochain pari à grande échelle, en sont réduits à inventer n’importe quoi. Des lunettes, des montres … pourquoi pas un caleçon connecté, comme je le disais récemment. Une sorte de science sans conscience. Je me dis que si le vivant fait l’enjeu des mêmes attentions, on n’est pas sorti de l’auberge …

Nous allons atteindre avec le « wearable computer » une nouvelle étape dans notre grande aliénation qui creusera encore un peu plus le fossé entre :

  • Les rétrogrades, pour qui le progrès s’est arrété lorsqu’ils avaient 20 ans,
  • Les newbies, qui ont remplacés les early adopteurs et dont les capacités cognitives et synaptiques sont encore plus réduites que les interconnexions d’un réseau X25,
  • Les pragmatiques, qui formeront le vrai marché, si d’aventure il y en avait un en exigeant que toutes ses cochonneries connectées demeurent sous le contrôle de l’utilisateur final, depuis le droit de débrancher, jusqu’aux plateformes de captation de données et de leurs traitements.
  • Les visionnaires, qui sont en train progressivement de glisser de early adopteurs ->  à pragmatique, -> à rétrograde, en n’oubliant pas d’alerter leurs contemporains.

Et oui, vive l’Istick et la carotte associés.

Je crois qu’on a pas fini de bien rigoler … et la marmite de bien se refermer. Tout est progressivement en place, jusqu’à la possibilité d’imprimer des armes à feu.
Le vrai progrès sera quand on pourra imprimer un cerveau. Mais à mieux y réfléchir, je crois que cette étape est dépassée tant on nous a habitué à réagir avec de simples stimulus électrique.

Jamais nous n’avons eu autant de moyens pour communiquer, jamais nous n’avons eu autant de force pour nous les détourner pour en faire des réseaux de diffusion et de contrôle à l’usage exclusif de quelques uns. Qui va gagner ?
J’ai bien ma petite idée, mais ils ne le savent pas encore, ni d’ailleurs ceux qui ont perdu.

crédit photo : Mac Monocle, iStick

Publicités

Commentaires»


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :