jump to navigation

Charlie’s Angels … une minute de silence ? janvier 8, 2015

Posted by jmplanche in Journal de bord, Note du jour.
trackback

charlieVrai sentiment de mal-aise avec cette histoire des Charlie’s depuis hier soir, comme beaucoup.

Sentiment d’injustice, sentiment du « pas de trop », crainte du pas de plus.

Mais sentiment aussi, égoïste, d’avoir été privé de quelque chose. Qu’une partie de ce qui nous a fait quelque part n’est plus. Cabu, Wolinsky, Charlie Hebdo, cela m’a parlé depuis, depuis quand déjà ? 30 ans, 35 ans ? plus ?

Et c’est en recevant un SMS ce matin, plein de bonne volonté, réclamant une minute de silence en mode chaine de Ponzi, que je me dis qu’il faillait réagir :

Une minute de silence ?

Le silence ? est-ce la meilleure réponse ?

Bien sûr, il s’agit d’un silence respectueux, pas de celui qui permet de fermer les yeux, de se donner bonne con-science, de passer à autre chose en détournant le regard.

Non, là, il me semble qu’il faut justement REGARDER et bien regarder en fait. Et dans ce cas là :

  • Ne voit-on pas la honte ?
  • la responsabilité de ceux qui ont eu de cesse que de mettre de l’huile sur le feu ?
  • que ceci n’a pas démarré le 7 janvier, mais bien plus tôt ?
  • Que déjà en 2006, en poursuivant en justice Charlie Hebdo, on ne pouvait pas se dire que cela serait sans conséquence.

Mais à mieux y regarder, ne voit on pas justement que l’on ne veut pas voir.

Que si le problème est peut être le vivre ensemble, il ne peut être qu’une conséquence et non une cause. Que si l’on remonte encore d’un cran, le problème n’est plus ce que l’on voit, mais :

Ce que l’on ne voit pas assez ou plus

Pour moi, les Charlie’s ne sont pas morts d’un trop mais d’un manque. Et là, le malaise se précise car c’est de notre société dont il s’agit : c’est nous, de nous TOUS. Trop simple de rejeter la faute sur quelques uns et sur un mode de fonctionnement (le formatage par quelques uns) millénaire.
Ils sont mort d’un manque de « culture » bien sûr, d’un minimum de culture et de réflexion. Mais cela serait trop facile de s’arrêter là. Ils sont aussi et surtout morts d’un manque de respect, d’un manque de tolérance, d’un manque de compassion … osais-je dire du manque … d’Amour.

Alors plus qu’une minute de silence, qui risque de faire se broyer les idées noires et trouver les mauvaises solutions, la prostration, l’exclusion, la peur de l’autre, la haine de quelques uns … et … qui ne changera rien, voir pire …

N’est il pas justement le temps de :

la minute de parole ?

Signé : un des grands Duduche, non pas orphelin, mais chapeau les artistes car vous avez réussi le coup ultime pour nous réveiller et nous interpeller et cela vaut bien mieux que le silence qui mène au sommeil.

Capture d’écran 2015-01-07 à 23.45.37

Publicités

Commentaires»


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :