jump to navigation

Notre solution : « Change the world » & C++ avril 30, 2015

Posted by jmplanche in Journal de bord, Note du jour.
Tags:
trackback

Less-Fear1Suite de mon billet sur l’évolution de notre société que l’on nous donne à « consommer ».

Notre vision vaut-elle mieux que la leur ?
Avons nous compris le problème ou contentons nous d’automatiser le passé ?
Se faisant, ne changeons-nous pas simplement de prison et en tous cas d’illusions ?
Reproduisons nous les comportements de nos prédécesseurs par force de l’habitude ou quelque chose est-il vraiment en train de changer ?

Je ne vais pas traiter le thème de « science sans conscience n’est que ruine de l’âme » alors que d’autres l’ont fait très bien mais j’ai l’impression que nous tombons dans absolument tous les pièges :

Le piège du contrôle

Cause ou Conséquence ? But ou moyen ? Le contrôle par la science ou le contrôle par la réglementation et les politiques ?
N’est-ce pas un peu la même chose ?
Une sorte de veau d’or, de nouveau Dieu que l’on cherche pour se sentir un peu mieux ou quand c’est trop tard ?

Less-FearComprenons nous bien, je ne dis pas que la Science n’est pas bonne. Je ne dis pas que l’hôpital à qui j’ai emprunté ce visuel ne fait pas un travail fantastique. Mais je suis stupéfait du peu de réflexion, d’interrogation, de doute même sur les bienfaits que l’on nous promet.

Apple sort un nouveau gadget … Formidable ! Mais que va t’il se passer quand des pans entiers de nos besoins seront servis différemment que vous ayez le bracelet ou non ? Bracelet que l’on se passe nous même autour des poignets, et en payant en plus. De nouveaux bracelets … électroniques. C’est d’un chic !

Mieux encore, non content de contrôler notre passé, de casser notre attention du présent, c’est maintenant au futur que l’on s’attaque sans vergogne : « la médecine prédictive ». Quel beau mot.
En tous les cas c’est intéressant que ceux qui se plaignent du projet de loi du gouvernement, qui va faire peser sur nous tous une présomption de culpabilité ne s’émeuvent pas plus de ce mot étrange de « médecine prédictive ». Ne court-on pas droit vers une prédétermination de l’homme, empreint de connotation économique encore plus préjudiciable que la prédétermination de notre société ?

Je ne dis pas qu’une science avec conscience n’est pas un bien ou déjà un mieux. Je dis juste, qu’il faudrait un peu plus de bon sens avant de Big Data.

Le piège de la confiance inconditionnelle

Sinon, cela nous entraine dans un aveuglement total. On ne sait pas, on ne sait plus. Alors on se réfère à un sachant, dans lequel on va mettre toute sa confiance et donc son destin et patatra. Cela ne fonctionne jamais comme prévu.
Un peu comme un pilote de ligne qui aurait perdu sa sonde Pitot. (amusant, mon correcteur avait transformé le mot en : mytho) On ne fait pas confiance en son instinct. On aime à se référer à quelque chose, à quelqu’un. Que ce soit un politique, un gourou, un médecin, un prêtre, un imam, un rabbin, le dernier service Internet à la mode …

On fait semblant de penser, d’analyser, alors qu’on ne réagit électriquement à ce que la société nous a appris. (nouveaux penseurs, nouveaux philosophes, émissions de télévision, racontars, peurs encore et toujours  …)
C’est pratique. C’est facile. Cela nous évite de réfléchir et surtout de ressentir De vrais anesthésiants à la douleur immédiate. J’exagère ? comment expliquez vous alors la montée inéluctable du FN ?

On se fie à celui qui parle le plus fort. A celui qui nous évite de nous replonger dans notre propre douleur. A la facilité.

Vous allez me penser rétrograde et me dire que « c’est le progrès ». Ah bon ? Se faire diagnostiquer un potentiel de cancer qui pourrait se déclencher dans 10 ans et éradiquer le problème en se coupant quelques organes, c’est de la confiance éclairée ou aveugle ? Est-ce travailler sur les conséquences ou sur les causes ?

Le piège du 2.0 et de la voie de retour cannibalisée

Technologie, encore une fois. L’intelligence des foules. Les startups. L’innovation .. et tout et tout … mais est que cela a vraiment changé le monde ? Je vous laisse à cette lecture. Attention, c’est long et parfois un peu aride, mais très intéressant : Internet a t’il transformé le monde ?

Les création de startups, c’est un moyen. Leur développement devrait être un but. Combien de temps faudra t’il le dire encore ? Et aucune startup n’a encore vraiment changé le monde, enfin pas le monde dans lequel NOUS aimerions bien vivre. Une startup n’a pas ce pouvoir … elle a juste un potentiel. C’est ce qu’elle devient qui peut ou pas avoir un impact sur le monde. De là à le changer … il va falloir se lever tôt et retrousser vraiment les manches. On en a la possibilité, mais le souhaite t’on vraiment ?

Le piège de vouloir changer le monde

Ahhh, le changement du monde. Le mythe, né aux Etats-Unis. J’y ai beaucoup cru … avant de vivre là bas et mieux comprendre les sous jacents du fameux « rêve Américain ». Une illusion de plus !
Je me disais que si je pouvais « inventer » / « faire » ou dire quelque chose qui « changerait ce foutu monde » qui ne tourne quand même pas si rond, je n’aurais pas servi à rien. Je me rassurerais à l’aune de cette utilité. Quelle vacuité ! Quelle présomption !

Change the world, d’accord. Mais range ta chambre avant !

Comment peut on espérer changer le monde si on ne le comprends pas déjà un petit peu ? Et comment peut-on le comprendre si on ne se comprends pas déjà soi-même beaucoup ?

Le piège de l’égo

Et là, on tombe forcément sur lui : l’Ego. Celui que l’on croit être et que les autres jugent superficiellement. Celui qui cause tant de tracas. Celui qui nous faire tant rire à la télévision. Celui qui est utile un moment, mais trop bruyant souvent.

delphi2« Connais-toi toi même ! » disait-il … mais qu’il avait raison !!

Avant de faire l’ENA ou je ne sais quoi, tous ces gens, soit disant au service des autres, ne devraient-ils pas entreprendre un véritable travail sur eux et déjà régler leurs problèmes avant de vouloir faire notre bonheur ? Et il en va de nombreuses professions. Trop souvent, dominés par des égos sur-dimensionnés, en tous les cas absolument hors de leur contrôle maitrise, ils nous construisent un monde qui n’est que le reflet des conséquences de leurs peurs, dominé par leur égo.

Le piège de la peur

Vous m’avez souvent entendu ou lu sur le thème : « les mêmes causes reproduisent les même effets ». Je me suis toujours étonné que rien ne change en fait.

Gouvernants après gouvernants, on dirait que l’on reproduit les mêmes erreurs.
Evidemment. Ce sont les mêmes constructions d’individus. Je ne parle pas seulement de leur formation, mais de toute leur éducation. Ce sont des machines au service d’un but. Comme si leur volonté initiale du « bien public » s’effaçait au profit des moyens : la conquête, le pouvoir, rester en place … A force de trop côtoyer les limites, ils en ont épousé la forme : la peur. Ils sont devenus les esclaves d’un mal qui les ronge.

Tant que nous ne casseront pas cette logique, rien ne changera et la peur continuera de gouverner le monde. Nous aurons force de déplorer les conséquences que nous en oublieront la cause. Mais il y a de l’espoir. Peut être devrions nous donner le pouvoir à ceux qui sont dans l’opposition ? Ils ont souvent une bien meilleure analyse de la situation et osent commencer à dire ce qu’il faudrait faire 😉

Mise à jour le 28 Mai 2015: Quand je dis que la politique d’aujourd’hui est construite sur la peur et que ce système est voué à l’échec, je crois que ce nouvel article ne peut que le confirmer. Il va falloir un jour où l’autre que nous choisissions le monde dans lequel nous voulons vivre. Et pour le moins que nous aidions à fabriquer une alternative à ce qui nous est proposé.

Et puisque l’on parle d’un monde de science, je me permets de conclure sur un dame remarquable : Marie Curie. Je pense que tout est dit, une fois de plus, mais en tenons-nous en compte ?

Marie Curie

 

 

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :