jump to navigation

Reconnaissance aux animaux du caractère d’être vivants et sensibles mai 14, 2015

Posted by jmplanche in Journal de bord.
Tags:
trackback

740x355_espacebuzz540f007425439

Lorsque l’assemblée nationale a confirmé le caractère sensible des animaux, cela n’a pas fait grand bruit, mais la nouvelle était de taille et aurait pu commencer à modifier des comportements toxiques.
Lorsque leurs collègues du Sénat ont fait machine arrière, cela n’a pas fait grand bruit … sauf celui de s’apercevoir que la plupart de ces politiques étaient soit aveugles, soit achetés par d’autres et en tous les cas indignes de nous représenter et de penser pour nous en terme de « bien public ».

Oh bien sûr, on peut me dire qu’il y a pire et plus urgent d’abord. Bien sûr …

On peut me dire aussi: «Tout cela est bien sympathique», comme le sénateur Jean-Jacques Hyest et de continuer en considérant, comme un vieux code civil, qui mériterait mise à jour que «parce qu’on peut le louer ou l’acheter», on pourrait faire subir n’importe quoi à l’animal. Mais mieux encore, parce que «la loi n’a pas à dire ce qui est vrai ou faux, elle doit dire ce qui est juste ou injuste, autorisé ou interdit»,  et parce que «Réfléchir au droit de l’animal aurait nécessité un autre débat», ON NE FAIT RIEN.

Vous noterez d’ailleurs l’argument spécieux.  Ce monsieur comprend qu’on lui demande de se prononcer sur le vrai ou le faux, mais de quoi ? Du fait évident que les animaux sont des êtres vivants doués de sensibilité ? Cela semble faire débat pour quelqu’un ? Recherchez juste « tendresse animaux » sur votre moteur de recherche d’images préférées et regardez. Et même si cela pose question en ce terme pour certains, ne leur demandions nous justement pas de se prononcer sur ce qui est « JUSTE ou INJUSTE, AUTORISE ou INTERDIT ». Et eux, de renvoyer tout ce travail dans le néant.

Les bras m’en tombent.

Ils demandent un autre débat. Et il est où ?

Maintenant on peut le déplorer et attendre que certains nous disent ce qui est vrai ou faux, ce qui est bien ou mal et continuer de s’enfermer dans les illusions d’un excellent formatage apprentissage de la société. Où on peut aussi rebrancher légèrement son cerveau, en écoutant, même si cela est difficile, les vrais besoins de son corps, si ce n’est sa conscience. De grâce, pas de procès d’intention, des habituels cyniques. Juste un peu de raison et de reconnexion à ses vrais besoins et chacun fera ensuite comme il le sent. Il ne s’agit pas de culpabiliser, mais juste de rétablir un juste équilibre entre des habitudes que l’on nous a imposées comme des évidences et notre conscience, nos besoins véritables :

[fvplayer src= »http://www.jmp.net/wp-content/uploads/2015/05/Le-Jugement-Réalisé-par-Maxime-Ginolin.mp4″ width= »640″ height= »360″ splash= »http://www.jmp.net/wp-content/uploads/2015/05/Screen-Shot-2015-05-14-at-12.07.54-PM.png »%5D

A l’échelle individuelle, comme il est très bien mentionné dans la vidéo, on peut penser que cela ne fera pas une grande différence … mais c’est bel et bien le seul moyen et le bon début. Tout commence par nous. L’heure n’est plus à la culpabilité, car elle ne fait que renforcer leur système. L’heure me semble être plus à la prise de conscience. C’est beaucoup plus doux, progressif et définitif.

PS: voici la proposition de loi que les sénateurs n’ont pas voulu … libre a chacun ensuite d’avoir un avis sur le sujet. C’est même un devoir.

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :